La collection « à travers le désert » c’est l’envie de créer des pièces capables de s’adapter à la sécheresse en journée et à la fraîcheur durant la soirée. C’est une collection créée pour l’homme moderne, celui qui aime la technologie, celui qui aime la nature et enfin celui qui a le besoin et l’envie de profiter d’une nature sauvage.

L’homme  porte des vêtements amples, confortables simples et à la fois extrêmement sophistiqués.  L’esprit japonais est omniprésent notamment à travers les vestes aux allures de kimono et aux pantalons façon hakama. La maison Issey Miyake utilise les couleurs de sa collection telle une arme « anti-chaleur »: Le noir porté habituellement par les bédouins absorbe la chaleur, le blanc dévie les rayons du soleil. Les couleurs dominantes : noir, bleu, gris, ocre et blanc ; forment une  transgression : du noir au gris, du sable au blanc en passant par l’ocre. Cette gradation « made in Issey Miyake  » crée l’homme caméléon. Il s’unie à la nature en adaptant son look à son environnement.  Chaque note colorée est un rappel à la nature sauvage, le bleu représentant le ciel, l’orange les rayons du soleil, l’ocre les grains sable. L’homme sédentaire se donne à la nature.

​Les chemises aux pattern japonais se veulent structurées au contraire des chemisettes portées de façons amples, désorganisées, le célèbre coton double de la maison né dans les années 1970 se voit réinventé avec de nouveaux motifs et teintes.

En bref, l’homme Issey Miyake printemps-été 2018, est un homme  stylisé adepte du confort, nomade et à la fois contemporain. Il vit dans l’air du temps et se laisse guider par ses envies et les appels de la nature.

Categories: Fashion Week